Premiers habitants

Saint-Léolin fut originalement établi vers les années 1800.

A l’époque, les gens commençaient à délaisser la côte pour s’établir à l’intérieur des terres. On peut dire que c’était un agrandissement de la paroisse religieuse St-Simon & St-Judes de Grande-Anse.

De mémoire, le premier habitant fut Joseph Bertin en compagnie de son fils Gustave, lequel fut suivi au cours des années 1800 des familles Clément, Godin, Colton, Poirier, Landry, Robichaud, Thériault, Blanchard, Downing et autres.

Celles-ci furent suivies au début des années 1900, par les familles Collin, Boudreau, Battah, Haché, Mazerolle, St-Pierre et Roy.

Suite à tout ces déplacements et ayant à ce point autant de population que le village de Grande-Anse, chef-lieu à l’époque de la Paroisse St-Simon & St-Judes, la petite communauté constitua un village et se donna le nom de Saint-Joseph au cours de l’année 1900.

Changement de nom

Jusqu’en août 1903, le nouveau village porta le nom de « Village de Saint-Joseph ».

Le ler septembre 1903, en raison du fait que dans la province du Nouveau-Brunswick, il existait à l’époque trois (3) villages qui portaient le nom de Saint-Joseph et que cela engendrait des problèmes dans la livraison du courrier et dans les communications, on dû changer le nom de Saint-Joseph pour le nom temporaire de « Pepère ».

Ce nom fut en vigueur jusqu’au ler juin 1904. A cette date, le nom de « Pepère » fut changé pour celui de « Saint-Léolin », nom qui probablement fut trouvé à partir d’un calendrier liturgique de l’époque.

Avec l’expansion que connu la municipalité après la seconde guerre mondiale, il n’en fallut pas longtemps pour que Saint-Léolin soit reconnu dans la région comme une communauté active et dynamique où l’entraide et le bénévolat sont parties intégrantes de la vie quotidienne.

Le 1er  octobre 1978, le village s’incorporait en tant que municipalité du Nouveau-Brunswick. Le premier conseil municipal fut élu.

Hockey ( Circa 1960 )

Première rangée de g. à d. : Jean-Guy Battah, Adélard J.G. Bertin, Léopold Poirier.
Deuxième rangée de g. à d. : Jean-Claude Picard, Gérard Battah, Lucien Landry, Fernand Boudreau.

Premier conseil municipal

M. Adélard J.G. Bertin ( petit-fils du premier habitant ) : maire
Léopold Poirier : maire-adjoint
Fernand Boudreau : conseiller
Jean-Guy Battah : conseiller
Lucien Landry : conseiller
Jean-Claude Picard : conseiller
Gérard Battah : administrateur municipal

Durant ce premier terme, le conseil municipal procéda à la formation de la première brigade des pompiers volontaires de Saint-Léolin. Celle-ci était composée des membres suivants :

  • Vincent J. Thériault, chef pompier
  • Rhéal A. Thériault
  • Léo Thériault
  • Jean-Paul Blanchard
  • Ronny Clément
  • Jacques Godin
  • Normand Landry
  • Paul Poirier
  • Roger Thériault
  • Adrien Blanchard
  • Guy Bertin
  • Roger Clément
  • Claude Doiron
  • Alcide Landry
  • Jean-Claude Poirier
  • Jean-Claude Thériault

Le 01 janvier 1979, le Conseil municipal sous la gouverne du maire Adélard J.G. Bertin, confirme dans ses fonctions d’administrateur-secrétaire municipal, Monsieur Gérard Battah, toujours en fonction depuis sa nomination.

En 1981, la première caserne fût construite et la brigade fit l’acquisition de leur premier camion d’incendie.